Journal vol.6,no.3

 Couleur 1page 03 14

SUITE...

George Jones

 

Je vivais à environ huit miles de Beaumont et du plus proche magasin d'alcool.

Elle savait que je n'aurai pas le courage de marcher autant pour obtenir de quoi me saouler, ainsi elle planqua les clés de toutes les voitures que nous possédions et partit.

Mais elle avait oublié la moissonneuse.

Je peux vaguement me souvenir de la colère que j'éprouvais de ne pas trouver les clés de quoi que ce soit qui puisse rouler, et d'avoir contemplé longuement par la fenêtre une lumière qui illuminait notre propriété.

Là, luisant dans cette lumière, se trouvait ce moteur rotatif de 10CV sous son siège.

La clé était sur le contact.

J'imagine que la vitesse maximale pour cette moissonneuse était de cinq miles par heure.

Il me fallait environ une heure et demie pour arriver au magasin d'alcool, mais je l'ai fait. »

Il semble que ce ne soit pas la seule fois qu'il ait conduit la moissonneuse.

Selon l'autobiographie de 1979 de Tammy Wynette, il a récidivé alors qu'il était marié avec elle :

« À une heure du matin environ, je me suis levé et j'ai réalisé qu'il était parti.

Je suis monté dans la voiture et j'ai roulé jusqu'au plus proche bar qui était à 10 miles.

Quand je me suis arrêté sur le parking, j'ai vu notre moissonneuse qui était garé juste à l'entrée.

Il a conduit cette moissonneuse sur une autoroute principale.

Il a levé les yeux, m'a vu et a dit : "Ah, les amis, elle est là. Ma petite femme, je vous avais dit qu'elle viendrait me chercher". »

En 1996, Jones chantera la chanson Honky Tonk Song, dans laquelle il rira de l'incident de la moissonneuse et parodiera sa propre arrestation dans le clip du single.

Dans les années 1970, un des managers de Jones le poussa à consommer de la cocaïne avant un concert, alors qu'il se sentait trop fatigué pour monter sur scène.

Cela accéléra ses actions déjà hautement imprévisibles.

Ses tendances auto-destructrices l'amenèrent aux portes de la mort et le fit enfermer dans un hôpital psychiatrique dans l'Alabama à la fin de la décennie.

Il était dans une certaine mesure célébré par ses fans comme le fils spirituel de son idole, Hank Williams, lui-même ayant tendance à boire beaucoup et à mener une vie dissolue, mais il manquait tellement de concerts qu'ils ne purent s'empêcher de l'affubler du surnom "No-Show Jones". Il était souvent ruiné et a admis plus tard que ses amis Waylon Jennings et Johnny Cash le soutenaient financièrement à l'époque.

Se moquant de son passé, deux clips qu'il tourna plus tard le montraient arrivant sur une moissonneuse. Le premier était celui de la chanson All My Rowdy Friends Are Coming Over Tonight deHank Williams, Jr. en 1984, et le seconde celui de la chanson One More Last Chance de Vince Gill en 1993. De plus, la chanson de Gill mentionne la moissonneuse dans les vers : « Elle a peut-être pris les clés de ma voiture, mais elle a oublié mon vieux John Deere ». À la fin du clip de Gill, on le voit quitter un terrain de golf à bord d'un tracteur John Deere, et salue Jones avec un« Hey possum ». Jones, qui arrive sur le terrain à bord d'une moissonneuse avec des clubs de golf installés derrière lui, lui répond d'un « Hey sweetpea ».

 

Vie récente

 

Il vivait ses dernières années à Franklin (Tennessee), avec sa femme, Nancy Jones.

Dans une maison séparée également installée dans sa propriété vit aussi Sherry Hohimer, sa belle-fille. Le mari de Sherry, Kirk, aidait George Jones dans la préparation de ses concerts.

Les enfants de Sherry et Kirk, Carlos et Breann Hohimer (petits-enfants de George Jones) vivent également dans sa propriété6.

A plus de soixante-dix ans, Jones continue à enregistrer et à faire de longues tournées aussi bien sur le continent nord-américain qu'à l'étranger.

Il est également membre du Grand Ole Opry.

Parmi ses autres projets on compte la George Jones University, qui est un programme d'entraînement en deux ans pour ceux qui veulent apprendre comment se déroule une carrière dans le milieu de la musique.

 

À SUIVRE...

Météo Mars

 

Vous trouvez que les derniers soubresauts de l`hiver n`annoncent pas beaucoup le printemps qui approche? Patience... si l`ours dans sa tanière n`est pas encore levé, il y a cependant ouvert ses gros yeux lourds.

 

1 au 8 mars : Même si officiellement le printemps pointe à l`horizon, il faudra s`attendre à de brusques attaques hivernales. La température est à la hausse mais demeure glaciale durant la nuit. Neige granuleuse en montagne. Chute de neige légères dans le nord et les cantons de l`Est.

 

9 au 15 mars : Généralement ensoleillé. Le mercure monte considérablement provoquant un dégel partiel. La neige se remettra à tombé et le mercure chutera soudainement vers le milieu de la semaine. Brouillard et bruine par endroits, suivis de belles éclaircies dans plusieurs régions du Québec.

 

16 au 22 mars : Clair et doux le jour , mais le mercure monte considérablement durant la nuit. À mesure que la semaine s`écoule, le soleil se fait de plus en plus éblouissant. Alternance de soleil et de temps gris. Retour temporaire du froid en fin de semaine, accentué par l`humidité.

 

22 au 31 mars : Le temps est encore plutôt froid malgré quelques belles journées de rêpit. Au fil des jours, la température s`adoucit lentement mais sûrement. Le vent se réchauffe mais l`humidité en amortit les effets bienfaisants. Quelques flocons de neige <<surprise>>, mais sans effet marquannt.

 

POISSONS

 

Relations :

Sur la lancée du mois précédent, votre ciel relationnel aura encore de belles couleurs, ami Poissons. Vous serez très sollicité … un peu trop peut-être. En effet, certains profiteront de votre gentillesse et de votre disponibilité et vous risquez fort de vous retrouver à aider les uns et les autres sans avoir assez de temps pour vous. Alors n'hésitez pas à mettre les points sur les « i » en cas de besoin. Loin de vous en vouloir, on ne vous en respectera que plus.

   En couple, mon seul conseil pour que la sérénité continue de régner au sein du foyer sera : rester à l'écoute de l'autre, favoriser le dialogue et user de l'humour comme d'un exutoire. Nul doute que vous suivrez mon conseil car l'ambiance a toutes les chances d'être harmonieuse et en cas de tensions celles-ci s'apaiseront bien vite. Vous serez plus sensible aux attentions de votre conjoint et vous n'hésiterez pas à lui prouver.

   Célibataire, les rencontres que vous ferez seront amusantes et parfois un peu loufoques et ça vous plaira. Vous apprécierez aussi les attentions que l'on vous portera et vous pourriez bien vous enflammer un peu trop vite pour une personne. Gardez les pieds sur terre. 
Activités :

Le mois de mars ne sera pas facile en ce qui concerne ce domaine. Les choses pourraient bien ne pas aller comme vous l'espériez. Une difficulté que vous n'attendiez pas risque fort de freiner votre avancée au point de vous faire perdre courage. Ne baissez pas les bras et n'écoutez pas les discours pessimistes qui raisonneront à vos oreilles. La communication ne sera pas bonne et oscillera entre malentendus et erreurs de jugement. Et certains tenteront même de vous manipuler. Dans tous les cas, vous devrez prendre votre mal en patience et garder bon moral même au moment le plus décourageant. Vous ne pouvez rien faire de plus ? Eh bien tant pis ! Ne perdez pas votre temps et votre énergie en de vains combats. Le principal sera de garder le cap droit sur vos objectifs et d'attendre que le vent souffle à nouveau et fasse avancer votre frêle esquif dans la bonne direction. A ce moment là vous pourrez de nouveau agir. En attendant, tenez vous prêt. 
Santé :

Pour combattre une baisse de moral et du découragement, rien de tel que de s'occuper de soit, de chouchouter son ego, de bichonner son moi profond. Pensez à vous faire du bien ou vous somatiserez. 

 

 B211b6f7c7db776e74bfa06d60f992de w500 h675 sc

Confiture de fraise express au sirop d`érable

 

INGRÉDIENTS

 

750 ml (3 tasses) de fraises fraîches coupées en quartiers ou surgelées (ou framboises, bleuets…)

250 ml (1 tasse) de sirop d’érable

 

PRÉPARATION

 

  1. Dans une casserole, porter à ébullition les fraises et le sirop d’érable. Cuire à feu moyen environ 15 minutes ou jusqu’à ce que la texture épaississe légèrement. Laisser refroidir.

7nouvellefete03 14

Passionnément

Michelle, Nicole et Serge

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×